Asphalte et gravier (multi-couche)Un système vieillissant


En très grande perte de popularité, la toiture d’asphalte et gravier pourrait tout de même encore être considérée comme une alternative relativement économique à l’achat pour les petites surfaces. Considérant par contre l’entretien nécessaire et sa durée de vie utile, la toiture multi-couche devient alors l’un des choix les moins avantageux, non seulement en termes économiques mais aussi et surtout pour son bilan environnemental désastreux.

Une toiture multi-couche, comme son nom l'indique, est constituée de plusieurs épaisseurs de papier feutre noyées dans l'asphalte liquide.

Quant au gravier, son rôle est de ralentir la dégradation des couches d’asphalte qui se produit avec l'exposition au rayonnement solaire. Il permet aussi de minimiser les contractions et dilatations du système subies par les changements de température.

Avec la venue de nouveaux règlements sur les toitures réfléchissantes, les installateurs de ce type de matériaux offrent dorénavant l'asphalte avec gravier blanc, augmentant parfois le coût mais agissant certainement de façon bénéfique pour amoindrir les variations de températures que subit l’asphalte.

À noter que depuis janvier 2015, les arrondissements Rosemont Petite-Patrie et Outremont de Montréal ont ajouté une clause à leur règlement sur les toitures, interdisant carrément l’utilisation de ce système sur les constructions neuve, ainsi qu'en réfection à Outremont et ce, même avec l'utilisation du gravier blanc.

Couvertures Montérégiennes n’offre plus ce système en tant que tel depuis plusieurs années, jugeant la qualité de l’asphalte d’aujourd’hui trop faible pour des installations durables protégées par une garantie conséquente. Nos équipements pour bitume peuvent toutefois servir à coller certains systèmes.

 

Durée de vie : Environ 15 ans, la grande majorité des assureurs n'offrant plus de protection au-delà de cette durée.

 

Le saviez-vous?
 

L’appellation «goudron» réfère à une ancienne méthode aujourd’hui interdite pour des raisons environnementales et de santé publique. Ce matériau était par contre très performant au niveau de la durabilité par rapport à l’asphalte d’aujourd’hui.